15 déc. 2013

Le monde merveilleux de Yayoi Kusama


Infinite Mirror Rooms, Yayoi Kusama


Yayoi Kusama est un génie. Complètement déjantée, certes, mais n'est-ce pas la singularité de tous les génies? Avant-gardiste, anticonformiste, féministe, expressionniste, peintre, sculptrice, écrivain, elle est née au Japon en 1929 dans un monde patriarcal qu'elle va fuir à coups de collages et de pinceaux, avant de s'envoler en 1957 pour les États-Unis. Elle flirte avec le pop art, inspire Woody Allen, et devient grâce à ses extraordinaires happenings et installations l'une des artistes contemporaines les plus renommées. Sa première série d'installations que je vous laisse découvrir avec des paillettes plein les yeux m'inspire ces quelques mots : Shine bright like a diamond...


Fireflies on the water


Fireflies on the Water, 2002. 
Mirror, plexiglass, 150 lights and water, 2m82 × 3m67 × 3m67. 
Whitney Museum of American Art, New York.


Une pièce de 2m82 × 3m67 × 3m67 dont les murs, sol et plafond sont entièrement recouverts de miroirs, de l'eau ondulant sous les pieds des visiteurs, ainsi que 150 lumières suspendues dans l'espace et scintillants à l'infini, telles des lucioles flottant sur l'eau...
Yayoi Kusama rafolle de ces installations où les miroirs se reflètent à l'infini et créent une distorsion psychédélique de l'espace. Cette fascination pour l'infini et son pouvoir ensorcelant a toujours été au cœur des ses œuvres. Ses "infinited mirror rooms" sont célèbres dans le monde entier: Fireflies on the water, I who have arrived in Heaven, Love Forever... On pousse la porte de ces boites magiques et le temps s'arrête, happé par un monde merveilleux où tous les rêves semblent permis...






I who have arrived in Heaven


Infinity Mirrored Room – The Souls of Millions of Light Years Away
David Zwirner Gallery, New York
8 novembre - 21 décembre 2013

Image credits : itsnicethat.com

Image credits: Rebecca Dale




Love Forever


Yayoi Kusama, Infinity Mirrored Room - Love Forever (1996)

   

The Obliteration Room


« Tout a commencé par les hallucinations. Un jour, après avoir vu, sur la table, la nappe au motif de fleurettes rouges, j'ai porté mon regard vers le plafond. Là, partout, sur la surface de la vitre comme sur celle de la poutre, s'étendaient les formes des fleurettes rouges. Toute la pièce, tout mon corps, tout l'univers en étaient pleins » Y.K.

 Prenez une pièce à l'origine toute blanche - les murs, les tables, les meubles, les chaises...etc - et donnez à chaque visiteur une planche de stickers colorés, avec pour seule consigne de coller les stickers dans la pièce à son gré. C'est ce qu'a fait Yayoi Kusama en 2002 dans la galerie d'art moderne de Queensland, en Australie, avant de réitérer l'expérience en 2012 à la Tate Modern Gallery de Londres. L'idée est simple comme bonjour mais le résultat est époustouflant...

Image Credits : Mark Sherwood


Image Credits : GoMA : Look now, See Forever


Image Credits: belissimakids.com


Image Credits : GoMA : Look now, See Forever

Image Credits : graphicambiant.com

Tate Modern en a fait un superbe time-lapse, dans laquelle on assiste à la transformation, en plusieurs semaines, de cette pièce immaculée en véritable œuvre pop art.  The obliteration room signifie "la pièce qui s'efface peu à peu", ou peut-être plus justement la pièce qui reprend vie peu à peu...






LouisVuitton & Yayoi Kusama


 En 2012, Louis Vuitton et Yayoi Kusama s'associent pour créer une collection toute en pois et en couleurs, avec l'ouverture de pop-up stores déjantés dans le monde entier et une ligne de vêtements et accessoires à croquer!







 






 





Dots Obsession


 « Ma vie est un pois perdu parmi des milliers d'autres pois… » Y.K.
 
Dots Obsession, New Century 2000


Dots Obsession, 2011



En savoir plus sur son site officiel

2 commentaires:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...